Le cadavre
Anthropologie, archéologie, imaginaire social
(Moyen Age, Renaissance)

(Vol. VII, Brepols 1999)

 


Le cadavre: objet d'embarras sur la longue durée, lieu extrême d'amour pour la personne, repère de la mémoire et du sarcasme, symbole toujours de désirs ambigus, réalité fuyante, en contact et en conflit avec sciences, littérature, politique et théologie... A ce panorama de sujets, la revue Micrologus de la Société Internationale pour l'Étude du Haut Moyen Age, en collaboration avec les groupes de recherche des Universités Lumière Lyon II, de Lausanne et de Florence, dédié son rendez-vous annuel le plus important.
Comme par la passé, ce nouveau colloque international de Micrologus a voulu créer un pont entre sciences de la nature et histoire sociale, entre l'histoire de la pensée scientifique et l'anthropologie culturelle. Ces objectifs sont symboliquement compris dans le nom même de Micrologus, un titre qui fut choisi par Gui d'Arezzo (1030 ca) pour son célèbre traité musical et par Richard d'Anglais (1240 ca) pour l'un de ses ouvrages de médicine les plus originaux.

Contents

Introduction par André Vauchez (Ecole française de Rome), Le cadavre. Un probleme pour le Moyen Age?

  • Tullio Gregory, (Université de Rome), Per una fenomenologia del cadavere. Dai mondi dell'immaginario ai paradisi della metafisica
  • Jackie Pigeaud, (Université de Nantes, Institut Universitaire de France), La question du cadavre dans l'Antiquité gréco-romaine
  • Yan Thomas, (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales), Corpus aut ossa aut cineresLa chose religieuse et le commerce
  • Luigi Canetti, Reliquie, martirio e anatomia: culto dei santi e pratiche dissettorie fra tarda Antichità e primo Medioevo
  • Francesco Santi, (Université de Florence), Cadaveri e carogne. Per una storia del seppellimento animale
  • Maaike Van der Lutz, (Université d'Utrecht), La personne manquée. Démons, cadavres et operae vitae du début du XIIe siècle à Saint Thomas
  • Joseph Shatzmiller, (Université Lyon 3, Duke University), The jurisprudence of the dead body: medical practition at the service of civic and legal authorities
  • Jacques Berlioz, (C.N.R.S.), Crapauds et cadavres dans la littérature exemplaire
  • Alain Boureau, (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales), La preuve par le cadavre qui saigne au XIIIe siècle, entre expérience commune et savoir scolastique
  • Jean Wirth, (Université de Genève), Le cadavre et les vers selon Henri de Gand (Quodlibet, X, 6)
  • Michael Camille, (University of Chicago), The corpse in the garden: Mumia in medieval herbal illustrations
  • Murielle Gaude-Ferragu, Le corps du prince. Le testament de Louis d'Orleans (1403), miroir de sa spiritualité
  • Jacqueline Cerquiglini-Toulet, Les vers comme héritiers. Aspects de la poétique du testament aux XIVe et XVe siècles
  • Patrice Georges, Mourir c'est pourrir un peu... Techniques contre la corruption des cadavres à la fin du Moyen Age
  • Valentin Groebner, (Université de Bâle), Der oeffentliche Leichman, reproduziert: der Gekreuzigte und die Medien staedtischer Gewalt
  • Andrea Carlino, (Université de Genève), Il cadavere esibito: le poste in gioco dello spettacolo anatomico nella medicina rinascimentale
  • Luigi Lazzerini, Il tradimento di Oporino. Anatomia e alchimia
  • Elisabeth Brown, (Brooklin College, New York), Royal Bodies, effigies, funeral meals, and office in sixteenth-century France


Catalogo



Home